Hodl, Fomo, FUD, Shill, ICO, IEO, IPO, STO, SIO… Sais-tu ce que ça veut dire ?

Si tu te demandes : « Mais qu’est-ce que c’est que ce charabia ? », c’est que tu es au bon endroit.

Dans cet article, je vais définir pour toi des expressions utilisées couramment dans le domaine de la cryptomonnaie et t’expliquer en détail ce qu’elles signifient.

Dans la première partie, je vais te présenter quelques expressions utilisées par les « crypto-investisseurs » et, dans la deuxième, je vais te présenter les différentes collectes de fonds qui peuvent être menées pour permettre le lancement d’une cryptomonnaie.

première page de couverture ebook
Couverture du livre numérique

Mais avant de commencer cet article, je voudrais te présenter mon livre numérique totalement gratuit et qui fait environ 40 pages.

Dans ce livre numérique, qui est un eBook collaboratif, tu vas retrouver de nombreux articles, écrits par différents blogueurs, au sujet des différents moyens d’utiliser les cryptomonnaies.

Nous y passerons en revue la technologie, l’utilisation de la cryptomonnaie, comment l’acheter, comment la sécuriser, et si vous êtes en France, son traitement fiscal en 2019.

Si tu souhaites télécharger ce livre numérique totalement gratuit, clique sur le bouton juste en dessous. 👇

Les expressions du « crypto-trader »

Dans la première partie de cet article, je voudrais te présenter quelques expressions qui sont couramment utilisées dans le domaine de la cryptomonnaie.

HODL

C’est un acronyme anglais qui veut dire « hold on for dear life », qu’on pourrait traduire par « se cramponner comme si sa vie en dépendait ».

Lorsque tu investis dans les cryptomonnaies, tu as le choix entre ces deux stratégies d’investissement :

  • Le trading

Si tu veux investir à court terme et faire des profits rapides à l’achat et à la revente d’une monnaie.

  • Le holding

Si tu veux investir à long terme tu peux faire du holding. Tu vas garder tes cryptomonnaies dans un wallet (portefeuille) que tu ne convertiras pas en euro pour le moment.

Fais attention car tes plus-values sont imposables lorsque tu les échanges en monnaies fiduciaires, que ce soit via le trading ou le holding.

Si tu veux en savoir plus, j’ai rédigé un article au sujet de la fiscalité en France 2019.

Mon article sur la fiscalité en France 2019

Ce qui est intéressant avec le mot HOLD, c’est qu’il a une petite histoire.

Cette expression a été inventée par un investisseur qui voulait parler du holding et qui, trop pressé en voulant écrire « HOLD », a écrit « HODL » — une faute de frappe qui est devenue l’un des termes d’argot incontournables dans le domaine de la cryptomonnaie.

FOMO

C’est un acronyme anglais qui signifie « fear of missing out », et qui pourrait être traduit en français par « peur de rater quelque chose ».

Lors d’une forte tendance haussière, certaines personnes vont investir quand le cours est déjà bien haut, pensant qu’il va encore monter. Mais, quelques heures ou quelques jours plus tard, ces personnes réalisent que le cours s’effondre. C’est ce que l’on appelle FOMO.

La peur d’agir

FUD

FUD est un acronyme qui veut dire « fear, uncertainty and doubt » (peur, incertitude et doute). On l’emploie surtout pour qualifier une personne qui essaie d’influencer négativement le cours des cryptos, comme ce fut le cas pour Jamie Dimon, le PDG de JP Morgan Chase, qui, en 2017, affirmait que le Bitcoin allait « imploser parce qu’il est une escroquerie ». Pourtant quelques années après, nous découvrons que JP Morgan Chase lance sa propre cryptomonnaie.

LAMBO

Ce n’est pas un acronyme qui fait référence à une méthode d’investissement révolutionnaire, mais plutôt à la marque Lamborghini. 😄

Il est rarement employé, mais la plupart des investisseurs investissent dans les cryptos pour pouvoir se permettre d’acheter une Lamborghini.

Je tiens à préciser que ce n’est pas le cas pour moi bien évidemment. 😀 Investir dans un actif pour atteindre la liberté financière, oui, mais pas pour acquérir une voiture de luxe (lourd passif).

Voici ce à quoi rêvent les « crypto-investisseurs »

Pump and Dump

Ici, il ne s’agit pas d’un acronyme mais plutôt d’un anglicisme, car pump veut dire « pomper » et dump veut dire « vider ».

Cette expression est utilisée fréquemment quand une ICO est créée et que son cours monte d’une manière assez douteuse (hausse artificielle).

Elle est aussi régulièrement utilisée pour décrire une forte tendance haussière (pump) ou baissière (dump).

Altcoins

Dans le monde de la cryptomonnaie, beaucoup de gens emploient ce terme pour qualifier les cryptomonnaies autres que le Bitcoin et l’Ethereum.

Shill

Le terme Shill fait référence à une personne qui veut investir dans une cryptomonnaie et essayer d’influencer son cours.

To the moon

To the moon est une expression qui signifie « vers la lune ». Elle décrit une forte tendance haussière, qui prend beaucoup d’ampleur.

To the moon 📈

Les collectes de fonds

Dans la deuxième partie de cet article, je vais te présenter les différentes collectes de fonds qui peuvent être menées pour permettre le lancement d’une cryptomonnaie. Elles font partie du langage et des expressions des « crypto-traders » et c’est pourquoi je te les présente dans cet article.

ICO

ICO est l’acronyme de « initial coin offering ».

Les ICO sont les premières collectes de fonds en cryptomonnaies, qui ont notamment permis à Ethereum de se faire connaître, mais aussi d’obtenir des fonds pour financer le lancement du système.

Cependant, depuis la forte tendance haussière que nous avons connue à la fin de 2017, nous avons aussi connu une hausse de création des Altcoins en ICO sur la blockchain Ethereum.

C’est pour cela que les collectes de fonds en ICO sont extrêmement risquées ⚠️et ne sont pas régulées par la SEC (Security and Exchange Commission) des États-Unis et de la France ni par l’AMF (Autorité des marchés financiers).

Si tu souhaites en savoir plus sur les ICO j’ai publié sur mon blogue un article complet à ce sujet.

Mon article sur les ICO

IPO

Une IPO est un acronyme signifiant « inital public offering ». Cette collecte de fonds permet aux entreprises à très forte capitalisation d’entrer en bourse. Cette collecte de fonds n’est toutefois pas accessible à de petites entreprises, car beaucoup de fonds sont nécessaires et elle doit répondre aux exigences très strictes de la SEC aux États-Unis et de l’AMF en France. C’est l’une des collectes de fonds les plus réglementées.

ISO

Certaines personnes peuvent penser que cet acronyme désigne la norme ISO, mais ce n’est pas le cas. Il signifie plutôt « initial security offering » et permet d’effectuer une collecte de fonds en cryptos qui est plus réglementée que les ICO, mais moins sévère que les IPO. Quelques entreprises se sont lancées dans cette collecte de fonds, comme OEXglobal.

Cette collecte de fonds permet à l’investisseur d’obtenir des informations supplémentaires sur l’entreprise et ce, de façon transparente.

IEO

IEO est un acronyme qui veut dire « inital exchange offering ». C’est aussi une collecte de fonds en cryptomonnaies, mais qui est effectuée sur une plateforme d’échange décentralisée (de préférence).

Wirex a été la première à effectuer une collecte de fonds pour le WXT, son jeton numérique. Si tu veux en savoir plus, j’ai publié sur mon blogue un article complet au sujet du WXT, qui te permettra d’apprendre comment cette cryptomonnaie fonctionne et comment elle peut être utilisée. Si tu veux en savoir plus :

Mon article sur le WXT

STO

C’est un acronyme qui signifie « security tokens offering » (collecte de fonds de « jetons sécuritaires »).

Cette collecte de fonds est assez particulière, car elle n’est réservée qu’à un seul type de cryptomonnaie : les security tokens.

Les security tokens sont des jetons qui sont assez particuliers car ils ne servent pas à sécuriser quelque chose mais bien à convertir un actif tangible (or, diamants, appartement, etc.) ou intangible (actions, obligations, etc.) en jetons reliés à la blockchain.

Ces jetons sont donc spéciaux, car ils sont des véhicules d’investissements liés à des actifs.

C’est pourquoi ils sont régulés par l’AMF en France et par la SEC aux États-Unis.

Ce qui est intéressant, c’est qu’il semblerait qu’avec les security tokens nous nous dirigions tout droit vers la « tokenisation ».

Je ne développerai pas ce point dans cet article car je t’en réserve un entièrement consacré à ce sujet.

Je te remercie d’avoir lu cet article en entier. N’hésite pas à lâcher un petit commentaire juste en dessous de cet article, et je te répondrai avec grand plaisir.

Merci à toi !


Laisser un commentaire